Oreillers de tension cervicale, lequel choisir ?  Modèles, infos, avis, prix


Un oreiller orthopédique doit permettre à la colonne vertébrale de rester dans la bonne position le plus longtemps possible. La raideur musculaire ne doit donc pas être générée sur le dos, souvent apte à faire ressortir des inflammations sur ses parties vulnérables. Afin d’atteindre les conditions idéales pour mener une hygiène de vie saine d’un point de vue orthopédique, tant dans le cas d’un parcours thérapeutique que pour une attitude visant à prévenir l’apparition de certains troubles, il est conseillé d’acheter un oreiller adapté. Pour atteindre cet objectif il faut tout d’abord connaître l’étendue de la gêne, ou, lorsque l’on décide d’agir par précaution, savoir de quoi on veut se protéger. En arrière-plan, il est conseillé de prendre en considération une série d’habitudes, qui sont normalement prises pendant le sommeil, en plus de prendre en considération ses caractéristiques physiques. L’aide d’un spécialiste dans ces circonstances est considérée comme essentielle.

Le marché propose tous les types de soutien orthopédique, qui dans la plupart des cas est en mesure de répondre aux demandes les plus variées des utilisateurs. L’achat d’un tel produit est toutefois recommandé de se faire en accord le plus possible avec ses prérogatives physiques et ses besoins thérapeutiques, sans négliger d’analyser ses habitudes posturales adoptées lors du repos nocturne.

Oreillers pour dormeurs latéraux

La grande majorité des gens préfèrent s’allonger sur le côté pendant leur sommeil. Cependant, cette position implique la charge de choisir avec soin l’oreiller orthopédique, principalement en tenant compte de la hauteur et de la texture du produit. Il est utile de se rappeler que si un oreiller inadapté est utilisé, il aura un impact négatif directement sur la zone cervicale. Si l’oreiller est trop haut, cela pourrait provoquer une torsion anormale du cou, potentiellement capable de déclencher des processus de raidissement musculaire dans le haut du dos. De même, des tensions préjudiciables pourraient être générées, voire suffisantes pour aggraver les problèmes qui se posent, lorsque l’épaisseur du coussin n’est pas suffisante ou que sa consistance est trop rigide. Par conséquent, le choix doit être fait de manière réfléchie, en analysant dans les moindres détails ses besoins et ses dispositions. Un oreiller adéquat soutient l’individu de manière souple à hauteur du cou et des épaules, sans altérer l’alignement naturel de la colonne vertébrale, afin de permettre enfin à l’épaule face au matelas de se détendre complètement.

Pour aider à maintenir la bonne position de la colonne vertébrale et annuler l’hypothèse que des déséquilibres sont générés sur ses points sensibles, comme la zone lombaire, avant de dormir, il est recommandé d’insérer un oreiller entre les jambes, à hauteur des genoux. Ce support, en plus d’assurer un alignement complet de la colonne vertébrale, permet de soulager la pression sur les articulations des membres inférieurs. À cet égard, les meilleures entreprises du secteur proposent divers produits adaptés, fabriqués avec les mêmes matériaux que ceux utilisés pour les oreillers orthopédiques classiques, en particulier dans les revêtements, afin de ne pas irriter la peau.

Matériaux recommandés

Le matériau qui convient le mieux à ceux qui préfèrent dormir sur le côté est certainement le Mousse Mémoire. Les caractéristiques de ce composé sont parfaitement adaptées aux besoins de ceux qui assument ce comportement pendant la nuit. La substance est en effet capable de se mouler sur le corps de ceux qui s’allongent et de conserver sa consistance inchangée. Le poids exercé sur de tels oreillers est également absorbé uniformément, sans générer de contre-réactions. Pendant environ une minute, cette mousse de polyuréthane est capable de se souvenir et de conserver la forme qu’elle a reçue, puis de restaurer son état d’origine. En termes de hauteur également, il existe des aspects favorables, car l’épaisseur de tels oreillers s’adapte à l’anatomie de ceux qui les utilisent, permettant à l’épaule face au matelas de se détendre et de ne pas provoquer l’apparition de tensions musculaires au niveau du cou. Si vous choisissez un rembourrage obtenu avec d’autres matériaux, vous devez vous assurer de prendre un oreiller d’une hauteur exacte et capable de le maintenir, ainsi que d’éviter qu’il soit d’une consistance trop molle ou trop rigide. Les oreillers en latex d’origine naturelle ou synthétique ne sont pas recommandés car, bien que suffisamment élastiques, ils possèdent une rigidité intrinsèque en position couchée, peu adaptable à ceux qui dorment sur le côté.

N’oubliez pas que dans les cas où vous préférez dormir sur le côté droit, des troubles du système digestif peuvent survenir, car la pression particulière qui est créée sur certains organes internes peut entraver leur fonctionnement normal. En conséquence, des brûlures d’estomac peuvent survenir dans l’estomac. Alors que ceux qui ont l’habitude de rester du côté gauche, ont la faculté de ne pas générer de problèmes similaires. Il est donc conseillé d’agir selon ces indications et d’essayer dans la mesure du possible de changer vos habitudes pendant la nuit.

Meilleurs oreillers avec mousse à mémoire de forme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *